Friday, April 20, 2018

HOMMAGE AU VÉRITABLE CAMEMBERT DE NORMANDIE

-->
« J’irai revoir ma Normandie

C’est le pays du camembert chéri

Grâce a sa croûte souple et fleurie

Le monde entier lui sourit »



« La destinée des nations dépend de la

manière dont elles se nourrissent »

                    ( Brillat-Savarin )



 « Le camembert, ce fromage qui

Fleure les pieds du bon Dieu »

                  ( Léon-Paul Fargue )



Par Jean Claude Denogens

Chevalier

Confrérie des Chevaliers du Taste-Fromage de France



Voilà, une bien triste vacherie Québécoise au roi du camembert de Normandie !


Ola ! Le nouveau monde ne déclassera pas l’ancien monde du moins dans ce cas-ci : Non, la capitale du vrai camembert ne sera pas à Saint-Hyacinthe.

Heureusement, les Tyrophiles, les oenophiles, les gastronomes et les vrais gourmets vont y voir. Mais Saint-Hyacinthe, on peut bien lui concéder d’être la capitale  du camembert industrialisé et c’est déjà bien. Soyons sérieux, mais pas celle du vrai camembert de Normandie. 


L’Extra « Ce n’est pas du camembert, c’est un fromage industriel sur lequel on a mis le mot camembert », a lancé le redoutable critique gastronomique français Périco Légasse sur la chaîne LCI !

« Le camembert L’EXTRA, produit à Saint-Hyacinthe par la coopérative Agropur, n’a pas été fabriqué par les cousins les Gaulois, mais bien outre-Atlantique, sur les terres de la belle Province plus connues pour sa poutine et son sirop d’érable », s’est étonné le Paris Match Belgique.


Ce camembert de fabrication industrielle du Québec n’est que de 23%, alors qu’il devrait être de 45% en matière grasse. Il n’a pas été élaboré avec du lait cru comme le veut la tradition. Il n’est pas non plus moulé à la louche. Donc, le roi du camembert est né et réside toujours bel et bien en Normandie. Mais comme tout bon roi, le Québec peut avoir son fou du roi, en lieu et place de Saint-Hyacinthe qui y produit un type-camembert appelé l’Extra. C’est bien mieux, plutôt que de faire un affront inutile au « Roi du camembert de Normandie »


L’Extra un cousin éloigné

Nous avons rencontré, un spécialiste de la fromagerie Hamel du marché Jean-Talon à Montréal. Simon Laurin qui nous a confirmé le succès du camembert français. « C’est ce que préfère notre clientèle dit-il ».

Plateau de fromages Hamel présenté 
par le spécialiste Simon Laurin.


Oui, La Fromagerie Hamel 50 ans d’expérience (https://www.fromageriehamel.com ), ce fut nos fidèles rendez-vous avec Marc Picard, président, Murielle Chaput, vice-présidente, et nouvellement Ian Picard vice-président, pour nos grandes tournées conférence vins et fromage de «l’Ordre du Mérite Œnophile» avec mes deux compagnons, feu le docteur Samuel Letendre et feu l’Abbé Bertrand Pomerleau durant une décennie. Car selon notre culture alimentaire et fromagère nous avons toujours fait goûter des fromages authentiques dont le camembert de Normandie, un véritable délice



Même Mathieu Turbide du Journal de Montréal ne partage pas ce dénigrement du Camembert de Normandie. Il titre sa chronique du 17 mars 2018. « Non, le meilleur camembert du monde n’est pas québécois. En bouche, il trouve l’Extra fade, peu de noisettes et peu de beurre ».

La  France ne va tout de même pas pleurnicher, pour ce type de camembert industriel Québécois  dit le meilleur au monde. Cette France qui a tellement appris à bien des nations à bien manger. Dans cet océan de confusion et de mesquinerie de la malbouffe du nouveau monde qui ne manque pas de niveler la qualité par le bas. Moyennant un petit prix pour le consommateur de la malbouffe. Voyons un peu ce qu’est le vrai camembert de Normandie.


Camembert Hamel Le Pic au lait cru


Normandie, royaume des fromages



Au cœur de la Normandie, pays de vertes et grasses prairies plantées de pommiers, de manoirs cachés dans la verdure, vous trouverez trois petites villes qui ont donné leur nom à des fromages célèbres dans le monde entier : Camembert, Pont-l’Évêque et Livarot. Nous vous invitons à découvrir le célèbre Camembert de Normandie. Le Camembert, universellement connu et fabriqué un peu partout, a été « inventé » en 1790 par une fermière du pays, Marie HAREL à qui l’on a élevé une statue en signe de reconnaissance. C’est un savoureux fromage à pâte molle, à croûte fleurie, de forme  cylindrique de 11cm de diamètre sur 3 à 4 cm d’épaisseur. Lorsqu’il est prêt à être consommé, sa pâte doit être souple mais non coulante, sa saveur fruitée et peu relevée. C’est bien entendu le fromage de France le plus exporté.


Village de Camembert


Camembert, un village emblématique



Camembert est une commune française, située dans le département de l’Orne en région Normandie, peuplée de quelques 300 habitants. Emblème gastronomique par excellence, le Camembert de Normandie doit son nom au village de Camembert. C’est le berceau du fromage le plus exporté de France, symbole mondialement connu de la gastronomie française. S’il n’existe qu’un seul Champagne. « Il n’est de vrai Champagne qu’en Champagne ». N’ont droit à cette appellation que les vins produits en Champagne avec des raisins provenant de l’aire délimitée  de cette contrée. Cela doit être la même chose pour le Camembert. « Il n’est de vrai Camembert qu’à Camembert ». N’ont droit a cette appellation que les fromages produits en Normandie, avec le lait provenant de l’aire délimitée de cette région. Dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité c’est au moins honorable.



Quoi de plus savoureux qu’un vrai, qu’un authentique « camembert de Normandie » , avec sa croûte fleurie, blanche et feutrée et sa pâte couleur ivoire, lisse et souple ? Car le véritable    
« camembert de Normandie » bénéficie d’une AOC ( Appellation d’origine contrôlée ) qui certifie qu’il est fabriqué dans le respect de la tradition, moulé à la louche, à partir de lait cru produit exclusivement dans le terroir Normand. Ce qui n’est évidemment pas le cas de la majorité des imitations des camemberts qu’on va trouver en grande surface. Car seul 5% des camemberts peuvent revendiquer cette appellation renforcée depuis 1996 par une « appellation d’origine protégée » (AOP). Heureux ceux qui aiment le savoureux, l’authentique camembert de Normandie, ils s’offrent la santé à vie.
 
Bien sur, il ne faut pas bouder les produits locaux du Québec. Mais pour AGROPUR chapeau, c’est un très beau coup de Marketing  qui cherche à privilégier un Camembert industrialisé à prix abordable. Reste à savoir si nos narines et nos papilles l’apprécieront avec bonheur ?.


Mais réjouissons-nous des commentaires du réputé critique gastronomique français Périco LEGASSE, publié le 29/03/2018 dans le Quotidien Paris Normandie.

 

« Trêve de rigolade, l’affaire est sérieuse. Alors que nous nous battons corne et naseaux, ici dans l’ancienne Neustrie, pour sauver notre camembert normand au lait cru AOP des griffes du lobby industriel laitier, c’est un plâtre  à base de lactose pasteurisé titrant 23% de matière grasse fabriqué en machine qui emporte le morceau ». « Normands, n’ayez pas peur ! Nous savons bien, ils savent bien, eux aussi, que seul le vrai camembert, c’est celui de Normandie. Et que rien ne remettra jamais cette réalité en cause. Ni ici, ni là-bas ».


« Chers lecteurs de Paris Normandie, et n’en déplaise au jury du World Championship Cheese Contest, pour lequel nous avons le plus grand respect. Plus sérieusement, le meilleur camembert du monde ne sera jamais ( ce serait si pratique ) celui que désignera un concours, mais celui que le bocage normand consacre dans sa terre, dans sa flore, dans sa lumière et dans ses senteurs. 

Le camembert est sans doute le fromage du monde dont l’authenticité connaît la plus simple définition, donc la plus exigeante : une pâte molle à croûte fleurie au lait cru de vache normande nourrie à l’herbe du terroir normand. Point. Le fromage qui réunit ces conditions sera  toujours le meilleur camembert de Normandie, donc du monde ».

Merci cher confrère voilà une bien bonne vérité…Tabernacle !



Confrérie des Chevaliers du Camembert


But : Faire apprécier les ressources gastronomiques naturelles de la Normandie, de ses fromages et tout particulièrement de son fabuleux Camembert de Normandie. Le fromage Français le plus connu au monde !
Voilà une autre bonne nouvelle pour un chef-d’œuvre ? « La confrérie des chevaliers du camembert » souhaite inscrire le plus célèbre des fromages au patrimoine immatériel de l’Unesco. Tout en disant bonjour et bonne chance au village Camembert et à son maire Michel Cousin, l’équipe de De Vigne en Bouche souhaite une longue et savoureuse vie au grand maître Jean-Marie Cambefort de la confrérie du véritable camembert de Normandie.
E-mail : jmca02@orange.fr



Confrérie des Chevaliers du Camembert


Savoir marier le camembert et le vin



En principe, il est conseillé de marier les produits d’un même terroir. Contrairement à la tradition qui nous fait associer un vin rouge avec le fromage, la majorité s’accorde mieux avec un vin blanc. Voici quelques accords possibles, mais tout dépend des goûts, de l’âge du fromage que nous allons goûter! Le camembert de Normandie avec le Champagne brut, le Vouvray pétillant, le Gewurztraminer et le Riesling d’Alsace, l’Arbois blanc, et le Beaujolais blanc.


Pour les amateurs du vin rouge, il est préférable de choisir des vins à faible potentiel tannique, pour  éviter que les arômes du vin et du fromage ne se heurtent. Il est recommandé de privilégier des vins rouges fruités, légers pour le camembert de Normandie. Ex : Chinon, Touraine, Saint Nicolas de Bourgueil, Beaujolais rouge, ex. Fleurie.
Les produits cidricoles normands sont tout indiqués! Oui, un cidre demi-sec pour le Camembert de Normandie.