Friday, May 30, 2014

COMPAGNIE DES MOUSQUETAIRES D'ARMAGNAC : Tous pour Un - Un pour Tous


En allant goûter l’Armagnac, nous allons au pays des trois Mousquetaires. Nous allons découvrir ce magnifique département qu’est celui du Gers. Mais pour La Gazette de Œnophiles, De Vigne en Bouche, nous souhaitons vous présenter l’une de nos découvertes marquantes : 
celle de la « Compagnie des Mousquetaires d’Armagnac » et de la patrie de Charles de Batz-Castelmore d’Artagnan, plus connu sous le nom de d’Artagnan.

Serions-nous Mousquetaire, si la Gascogne ne s’était ainsi révélée avec ses charmes attachants ? être Mousquetaire, c’est avoir une préférence marquée pour l’eau-de-vie d’Armagnac et la région qui  la produit.  Voici la Gascogne. Toujours de l’armagnac, « eau-de-vie des demi-dieux ».

En présence du Duc de MONTESQUIOU FEZENSAC, le Capitaine Jean ARNAUD, Etat-Major de la « Compagnie des Mousquetaires d’Armagnac », nous avez ainsi harangué.    
       
« Permettez-moi, Mousquetaires du Monde, de vous interpeler aussi orgueilleusement. Comment pourrait-il en être autrement. L’orgueil est notre marque et la vôtre. Serions-nous, sans lui, ce que nous sommes. Mais, vous le savez bien, cet orgueil là est l’inverse de la prétention – Il est vertu. »


 Intronisé Mousquetaire d'Armagnac le 20 septembre 1975

Vive d’Artagnan

N’en déplaise aux admirateurs de Dumas, d’Artagnan a bel et bien existé et il est gascon. Charles de Batz de Castelmaure est né vers 1611 au château de Castelmaure, près de Lupiac, d’un père de petite noblesse et d’une mère elle-même fille du seigneur de d’Artagnan, apparenté aux Montesquiou. Entré vers 1640 au Régiment des gardes, il intègre vers 1644 la compagnie des Mousquetaires et se distingue par sa bravoure. 

Lors du mariage du roi avec l’infante d’Espagne, c’est lui qui est chargé d’escorter le cortège royal jusqu’à Saint-Jean-de-Luz. Il est tué au cours de la guerre de Hollande, le 25 juin 1673, lors du siège de Maëstricht.


La Compagnie des Mousquetaires d’Armagnac existe depuis le 7 août 1951. Ses buts : faire mieux connaître la région d’Armagnac et du pays Gascon et particulièrement l’Armagnac.

Ce fut le Général BASTON qui fonda la Compagnie assisté de 19 Dignitaires, parmi lesquels : Ayméri de MONTESQUIOU, descendant de D’ARTAGNAN. 
Composition de l’Etat-Major .
Un capitaine : Ayméri de MONTESQUIOUChâteau de MARSAN 32700 Aubiet et son Etat-Major, comprenant 2 Capitaines-Lieutenants et 24 Lieutenants. 
Grades :
Capitaine d’Honneur, 
Capitaine-Lieutenant, 
Lieutenant, 
Mousquetaire, à l’étranger plusieurs escadrons. 
Médaille : Une croix de Malte émaillée blanc, portant au cœur le blason de la Compagnie des Mousquetaires, portée en écharpe par un ruban bleu.

Lupiac (Gers) le Château de Castelmore 
où naquit d’Artagnan vers 1611
  
La statue de d’Artagnan

Qui dit Compagnie des Mousquetaires signifie commandement, dans notre culture, les commandements ne sont pas vraiment à la mode. Il faut toujours faire attention pour ne pas paraître  autoritaire. Ici, pour y avoir était admis, le grade désigne surtout un titre de gloire rendant hommage à l’histoire de France et à son armagnac eau-de-vie merveilleuse. Je vous l’assure, il y a du panache et de la bravoure dans les chapitres  de la Compagnie des Mousquetaires. Je me souviens, j’avais ressenti de l’émotion durant mon intronisation, un souffle de l’histoire en moi, des récits de cap et d’épée, de ce cher Alexandre Dumas  (mes lectures favorites de jeunesse). Il y a dans ces chapitres grandioses du prestige, de la classe, tout un protocole, qui vient nous chercher au plus profond de notre être. Événement très chic, avec cravate ou nœud  papillon de rigueur, on ne badine pas chez les Mousquetaires. Rigueur, solennité, convivialité sont trois des qualités qui caractérisent la Compagnie des Mousquetaires d’Armagnac.


Jean Claude Denogens Mousquetaire d’Armagnac
conférencier de « l’eau-de-vie des demi-dieux »
 pour le monde anciens combattants au Canada.

La Gascogne, dont la capitale était Auch, a formé les départements du Gers, des Landes et des Hautes-Pyrénées. C’est dire que c’est un vrai pays de cocagne. Les volailles, en Gascogne, sont d’une rare finesse, aussi bien les poulets que les dindes, les oies et les canards. Le gibier est abondant et divers. La charcuterie y est de premier ordre. Les truites des gaves sont exquises, et les brochets, les aloses et les saumons également. Les vins sont mieux que convenables, et l’armagnac termine si bien un bon repas. Le glorieux armagnac avec ses trois crus : le bas-Armagnac, la Ténarèze et le haut-Armagnac. Le meilleur est évidemment le bas-Armagnac. L’économie dans le Gers tourne principalement autour de l’agriculture et du tourisme culinaire.

« L’eau-de-vie d’Armagnac
c’est le bras de fer de d’Artagnan »

Voici un court extrait d’une de mes conférences dans mes tournées sur l’œnophilie au Québec.

Mousquetairement vôtre

Par l’appartenance à cette honorable confraternité, en ce qui me concerne, et en tant que Mousquetaire d’Armagnac. Je suis fier de vous parler d’un produit de charme, l’eau-de-vie d’Armagnac et la région qui la produit.

« Depuis longtemps cette noble eau-de-vie,
la plus ancienne fabriquée en France est
considérée comme la source de toutes les
vertus viriles et de tous les enthousiasmes
féminins …»

La sage technique de déguster l’Armagnac.

Dans bien des pays, notamment les pays nordiques, on boit plus 
d 'alcool qu’en France.

 « Le Français en général ne boit pas d’alcool, il le déguste. Voyez-le, devant son petit verre  d’armagnac couleur ambrée : il le regarde; il le contemple. Il réchauffe la liqueur en tenant son verre à pleine main. Il en laisse s’écouler quelques gouttes dans sa bouche. Il les réchauffe encore en ne les avalant pas tout de suite. Il ferme les yeux. L’eau-de-vie se répand, se dilue, disparaît… Cette liqueur unique, la plus vieille de France, fera naître une volupté infinie pendant de nombreuses et longues minutes. Rarement en dégustation, le Français en boira un second verre, et certainement pas le Mousquetaire. »

La Gascogne est fière de ses Mousquetaires qui perpétuent les traditions, Ô combien agréables, pour le corps et l’esprit. L’Armagnac, eau-de-vie de Gascogne et son fleuron, ses origines
remontent au Moyen-âge. C’est au XVI ème siècle, après la Réforme, que l’eau de vie devient une boisson. Mais vers 1878, le phylloxéra détruit la quasi-totalité du vignoble; peu à peu la vigne se réimplante dans l’Armagnac et c’est en 1909 qu’un décret délimite la zone de production de cette eau de vie à Appellation d’Origine. 

Situé au cœur de la paisible Gascogne, le vignoble englobe une grande partie du département du Gers. On y distingue trois régions de production : 
à l’ouest, le Bas-Armagnac, qui a des sols relativement acides à dominante sableuse, à l’est, le Haut-Armagnac, essentiellement calcaire, entre les deux, la Ténarèse, constituée de terrains argilo-calcaires mêlée de sable. Le vignoble est composé de onze cépages, parmi lesquels on peut citer :
l’Ugni blanc, le Colombard, le Folle blanche, qui est le Picquepoul d’autrefois. 

L’Armagnac est obtenu par la distillation des vins blancs récoltés sur l’aire d’appellation. Ils doivent satisfaire aux caractéristiques suivantes : une franchise de goût, un degré alcoolique faible (8 à 9 degrés) une acidité totale importante. La distillation se déroule dès la fin des vendanges et jusqu’au 31  Mars qui suit la récolte. Elle se fait traditionnellement à l’aide de l’alambic « Armagnacais » dans lequel le vin est distillé de façon continue. A la sortie de l’alambic, l’eau de vie est incolore et titre entre 52 et 72 degrés, le vieillissement dans des fûts de chêne permet aux eaux de vie de s’affirmer et de s’enrichir. L’eau-de-vie produite est logée en fûts de chêne de Gascogne, le logement traditionnel est la pièce de 400 litres. Au cours de leur long sommeil dans les chais de vieillissement, les fûts cèdent à l’Armagnac leur tanin, lui donnant ainsi sa belle robe ambrée; l’eau-de-vie s’affine, s’arrondit, et développe son bouquet dans lequel on se plaît à retrouver les parfums de la prune de la noisette, de la violette.

Livré à la consommation à un degré alcoolique de 40 degrés l’Armagnac doit être dégusté avec patience pour le plaisir des yeux, de l’odorat, du palais. C’est une eau-de-vie plus colorée que les cognacs, elle est plus rustique, plus mordante. Lorsque l’Armagnac est dans le verre, on savoure ses arômes, son goût, on s’interroge sur les éléments de qualité, le terroir, le climat, le cépage. En bouteille, l’Armagnac n’évolue plus. On peut le conserver à condition de laisser la bouteille debout afin que l’alcool n’attaque le bouchon.

Au pays du Gers, la population est 189,000 habitants. Le climat est extrêmement doux, la température moyenne annuelle est souvent de 35 C. Montréal est a quelques 5 000 kilomètres  de Condom, Paris est a 644 kilomètres de Condom, Bordeaux est a 137 kilomètres, et Auch est a 43 kilomètres de Condom.

Au Québec dans les succursales de notre SAQ nous disposons de 46  Armagnac disponibles.
Mais nous avions été habituée a une distribution par Pernod Entrepise : Avec la marque « Marquis de Montesquiou » 

« Élaboré avec passion selon les méthodes traditionnelles à Eauze, capitale de l’armagnac. L’Armagnac Marquis de Montesquiou, propose une association d’eau de vie d’une exceptionnelle richesse gustative, libérant des parfums fruités de vanille, de cacao, et de miel. Dorées d’une belle robe cuivrée, ces cuvées de prestige incarnent à la perfection pout le savoir faire des hommes du pays gascon.»


Compagnie Des Mouquetaires d’Amagnac
4, Rue de la République
32000 AUCH
Tél + 33 (0) 5 62 05 38 15

Logo de la Croix de Mousquetaire 
                     
Bouteille d'armagnac



                                                                    



1 comment:

  1. Wonderful article! We are linking to this great post on our site.Keep up the good writing.

    castelbajac

    ReplyDelete